CABINET JACQUOT IMMOBILIER  Lons-le-Saunier  03.63.67.21.16
Email jacquot

 

Marché de l’immobilier  : de l’optimisme pour 2016 

Le marché de l’immobilier ancien a connu en 2015 une hausse des ventes de 10 % alors que les prix se sont stabilisés du point de vue national. Une progression d’une telle ampleur n’avait pas été constatée depuis 2010. Selon un récent sondage IFOP, les deux tiers des professionnels de l’immobilier sont optimistes pour 2016. Cette reprise est notamment due au faible taux de crédit actuel. Les taux d’intérêt se maintiennent à des niveaux très bas — autour de 2,2 % sur 20 ans — et la politique de la Banque Centrale Européenne ne laisse transparaitre aucun signe de remontée des taux dans les prochains mois.
Les faibles taux d’intérêt associés à la baisse des prix ininterrompue depuis 2012 rassurent les acheteurs.  

2016, une année favorable pour l’achat d’un logement 

Ces derniers mois, on peut noter que le pouvoir d’achat immobilier des ménages les plus modestes a augmenté, permettant de mener à terme les projets d’acquisition. Cette augmentation du pouvoir d’achat provient de l’association d’une baisse des prix à taux de crédit très faible. Entrée en vigueur le 1er janvier, le nouveau prêt à taux zéro (PTZ+) encourage également à l’achat. Cette aide de l’état permet aux acheteurs de financer jusqu’à 40 % du bien. En contrepartie, il en résulte une obligation de réaliser des travaux représentant au moins 25 % du coût total de l’opération. En 2016, devenir propriétaire de sa résidence principale reste un rêve pour un grand nombre de Français. Mais on constate que malgré le PTZ+ et les taux de prêts avantageux, les prix de l’immobilier restent difficilement accessibles pour une majorité de Français. Une enquête menée par le site Meilleursagents.com en septembre dernier démontre que dans quatorze villes sur trente analysées, la part des revenus mensuels consacrée à l’achat d’un bien immobilier dépasse le seuil au-delà duquel les banques ne prêtent plus, soit 33 %. Globalement, deux freins à l'achat se démarquent ces dernières années, résultant d'un marché de l'immobilier en évolution et de changements de moeurs. Auparavant, on achetait un bien en espérant faire une plus-value considérable en cas de revente.

Aujourd’hui, une plus-value est loin d’être systématique, les prix restant stables depuis plusieurs années. Il est également de plus en plus difficile de s’engager pour toute une vie pour les ménages français. De nombreux évènements interviennent dans la vie d’une famille nécessitant un changement de domicile, comme les séparations, les recompositions familiales et les mutations professionnelles.  

Encadrement des loyers et APL, des changements pour louer en 2016 

En ce qui concerne la location d’un bien immobilier , il est important de savoir que l’aide personnalisée au logement adopte dorénavant de nouveaux critères : le revenu fiscal de référence n’est plus le seul critère d’éligibilité à l’aide personnalisée au logement (APL). Le patrimoine fera partie intégrante de l’évaluation des ressources. L’universalité est par contre maintenue pour les étudiants. Seuls les enfants dont les parents sont assujettis à l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF, patrimoine d’au moins 1,3 million d’euros) ne pourront plus bénéficier de l’APL.  

Notez également que depuis le 1er août 2015, un encadrement des loyers a été mis en place pour limiter les hausses des loyers remis en location ou réévalués en fin de bail. Même si on ne dispose pas encore du recul nécessaire pour se rendre compte de l’impact de cette mesure sur les prix des loyers, à Paris, les appartements de petite surface se loueraient moins bien et moins vite.  

En fin de compte, sera-t-il plus intéressant d’acheter ou de louer un logement au cours de l’année 2016 ? Si vous êtes dans l’intention d’acheter un bien dans les années à venir, il est pertinent en effet d'accélérer l’acte d’achat de votre bien et profiter notamment de ces taux de crédit très bas et très avantageux…

Clé du midi immobilier